Marqueurs de cause

Expression de la cause

A. Conjonctions et locutions conjonctives (introduisant une proposition)

Locutions conjonctives suivies de l’indicatif

La cause étant considérée comme actualisée, les subordonnées de cause se construisent au mode indicatif.

 

Type d’explication Exemple
  • parce que
Introduit une réponse à une question en « pourquoi ». La cause est une information nouvelle.
  • J’ai un gros manteau parce qu’il fait froid.
  • puisque
Introduit un fait déjà connu. L’information nouvelle est dans la principale.
  • Puisque c’est ainsi, je ne viendrai plus.
  • Comme

 

Toujours en début de phrase dans la valeur causale.

 

Introduit un constat servant de cause à la conséquence exprimée dans la principale.
  • Comme je ne l’ai pas vu, je suis parti.

 

  • étant donné que

 

  • vu que

 

Introduit un constat servant de cause à la conséquence exprimée dans la principale.
  • Étant donné que tu ne me fais pas confiance, j’abandonne le projet.

 

  • Je ne viendrai pas, vu que vous n’avez pas besoin de moi.

 

  • du moment que

 

  • dès lors que
Introduit une cause suffisante pour justifier la conséquence.
  • Du moment que le travail est fait, je ne m’en mêle pas.

 

  • Dès lors que vous suivez la procédure, il ne devrait pas y avoir de problème.

 

À remarquer que la valeur temporelle est ici quasi inexistante, mais que les deux locutions peuvent aussi s’employer dans une valeur temporelle :

  • Du moment qu’il l’a aperçue,il n’a plus cessé de penser à elle.
  • Dès lors qu’on se sera mis d’accord, on pourra commencer le projet.
  • car
Introduit la justification permettant de rendre le début de l’énoncé valide.

Équivaut à « ce qui me permet de dire cela, c’est que… ».

Partons, car nous sommes en retard.

 

Heureusement que tu es là, car je craignais que tu ne viennes pas.

Ne peut se substituer à parce que que lorsque la justification est également une cause :

  • Il ne pourra probablement pas venir, car il est malade.
  • Il ne pourra probablement pas venir parce qu’il est malade.
  • pour la simple et bonne raison que
Introduit une justification causale qui se veut sans appel.
  • Je n’irai pas chez elle pour la simple et bonne raison que je ne veux plus la voir.
  • attendu que

 

  • considérant que
Langage juridique ou administratif. Introduit une cause connue, justifiant ce qui est dit ensuite.
  • Attendu que les dépenses ont dépassé les recettes l’an dernier, il est proposé d’augmenter la cotisation des membres.
  • du fait que
Introduit une justification causale de l’événement exprimé dans la principale.
  • Nous avons dû reprendre tout le travail, du fait que les clients étaient insatisfaits.
  • sous prétexte que
Introduit une justification d’une tierce personne que le locuteur juge non valide.
  • Sous prétexte qu’il y a trois centimètres de neige, certains étudiants ne viennent pas en classe.
  • d’autant plus que

 

  • d’autant moins que

 

  • surtout que
Justification d’une grande intensité qui s’ajoute à une autre qui peut être implicite..
  • Tu resteras à la maison ce soir, d’autant plus que tu as beaucoup de travail à rattraper.

 

  • Je ne te donnerai plus de conseils, d’autant moins que tu ne m’écoutes jamais.

 

  • On devrait se dépêcher, surtout qu’il nous reste beaucoup de travail à faire.

À noter que parmi les locutions de cause suivies d’une proposition à l’indicatif, il y en a une qui n’est pas conjonctive mais adverbiale.

 

  • en effet
Introduit la justification logique de ce qui précède la phrase. Toujours placé en tête de phrase.

 

N’est pas l’équivalent de in effect en anglais, mais plutôt de indeed.

  • Il ne pourra probablement pas venir. En effet, il est malade.

 

À remarquer la virgule qui suit en effet.

Locutions conjonctives suivies du subjonctif

Lorsque la cause est considérée comme non actualisée, les subordonnées de cause se construisent au mode subjonctif.

Type d’explication Exemple
  • soit que… soit que
Alternative entre deux causes incertaines. Soit qu‘elle ait oublié notre réunion, soit qu‘elle ait manqué son bus, elle n’est pas ici.

 

À remarquer que soit que… soit que peut introduire une alternative portant sur n’importe quoi, deux conséquences, deux actions possibles, etc.

  • ce n’est pas que

 

  • non que
La cause est fausse.
  • Ce n’est pas que je ne veuille pas vous accompagner au cinéma, mais j’ai beaucoup trop de travail.

 

  • Non que ton costume ne me plaise pas, mais il est trop élégant pour l’occasion.

 

B. Prépositions

Prépositions et locutions prépositionnelles suivies soit de l’infinitif, soit d’un substantif

Type d’explication Exemple
  • pour
Cause d’une récompense ou d’une punition.
  • Il a remporté un trophée pour avoir participé à la course.

 

  • Elle a été punie pour avoir fait des bêtises.

 

  • Il a été libéré pour bonne conduite.

 

À remarquer que l’infinitif qui suit un pour causal est au passé. Un infinitif présent exprimerait un but : J’étudie pour réussir.

  • sous prétexte de
Cause considérée comme non valide.

 

  • Sous prétexte d’aller se laver les mains, il a quitté la séance et n’est plus revenu.

 

  • Sous prétexte de rangement, il a jeté tous mes papiers importants.
  • faute de
Introduit une cause présentée comme quelque chose de manquant.
  • Faute d’étudier ses leçons, l’écolier risque de redoubler sa classe.

 

  • Faute de pluie, la récolte n’a pas été bonne.
  • à force de
Indique la répétition ou l’intensité de la cause.
  • À force d’insister, elle a obtenu le renseignement.

 

  • À force de volonté, il a vaincu la maladie.
  • du fait de
Introduit une origine à valeur causale.
  • Du fait d’avoir trop attendu, il n’a pas pu le rencontrer.

 

  • Du fait de sa grande taille, il lui a été facile d’attraper les verres sur l’étagère du haut.

Préposition et locutions prépositionnelles suivies d’un substantif uniquement

Type d’explication Exemple
  • à cause de
Cause négative.
  • J’ai eu des ennuis à cause de mon frère.
  • en raison de
Justification.
  • Il n’est pas venu en raison du mauvais temps.
  • grâce à
Cause positive.
  • Il a produit un superbe travail grâce à sa productivité.
  • sous prétexte de
Cause considérée comme non valide.
  • Sous prétexte de rangement, il a jeté tous mes papiers importants.
  • par manque de
Introduit une cause présentée comme quelque chose de manquant.
  • Par manque de persévérance, elle n’est pas allée au bout de son projet.
  • par
  • Elle l’a aidé par amitié.
  • à la suite de
  • Il est mort à la suite d’une longue maladie.
  • sous l’influence de

 

  • sous l’effet de
  • Sous l’influence de ses amis, il s’est mis à fumer.

 

  • Sous l’effet de l’alcool, il s’est endormi au volant.
  • vu

 

  • compte tenu de
  • Vu sa gentillesse légendaire, je suis certain qu’elle acceptera de te rendre service.
  • Compte tenu de ses résultats scolaires, elle est sûre de rentrer à l’université.

 

 

C. Cause marquée par un participe

Type d’explication Exemple
  • Participe passé
Résultat expliqué par une cause passée.
  • Parti très tôt de chez lui, Jean n’a pas vraiment profité de ses parents.
  • Les enfants partis, les vieux grands-parents sont immédiatement allés se coucher.

 

À remarquer que lorsque le sujet du participe passé est sous-entendu, il doit être le même que celui de la principale.

  • Participe présent
Justification
  • Croyant bien faire, il a mis les couteaux en bois dans le lave-vaisselle.
  • La pluie persistant, nous resterons enfermés chez nous.

 

À remarquer que lorsque le sujet du participe présent est sous-entendu, il doit être le même que celui de la principale.

  • Gérondif
Rapport de cause/conséquence lié à des événements simultanés.
  • Il est tombé en courant trop vite.

 

D. Cause exprimée par un subordonnée relative

Type d’explication Exemple
  • Surbordonnée relative explicative / appositive.
La relative à valeur causale n’est jamais déterminative et donc toujours entre virgules.
  • Jean, qui est parti très tôt de chez lui, n’a pas vraiment profité de ses parents.

 

F. Verbes introductifs d’une cause ou d’une conséquence

Verbes introduisant une cause
exemple
  • découler, dépendre, dériver, émaner, partir, procéder, provenir, résulter (de)
  • Ses résultats scolaires proviennent de sa paresse.
Verbes introduisant une conséquence exemple
  • amener, apporter, catalyser, causer, créer, déchaîner, déclencher, déterminer, donner lieu à, donner naissance à, engendrer, entraîner, faire, faire naître, former, générer, occasionner, produire, provoquer, soulever, susciter
  • Le vent amène la pluie.
Verbe conférant le statut de conséquence à ce qui l’accompagne
exemple
  • s’ensuivre
 

  • Un grand méchant loup rôde dans les parages. Il s’ensuit que plus personne n’ose sortir.

  • La grave bavure de ces policiers peut expliquer les émeutes qui s’ensuivent.

 

 

License

Icon for the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License

Marqueurs de cause by Sylvie Clamageran, Henriette Gezundhajt is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License, except where otherwise noted.

Partagez ce livre