Introduction

Bienvenue à la ressource éducative libre (REL) sur la traduction pour un public canadien. Au Canada, pays multilingue, l’anglais et le français jouissent tous deux d’une égalité de statut à titre de langues officielles. Le Canada compte aussi plus de 60 langues autochtones, et dans certaines régions, quelques-unes de ces langues bénéficient également d’un statut officiel. Par ailleurs, de nombreuses langues patrimoniales sont utilisées par les communautés immigrantes arrivées au Canada de partout dans le monde. Grâce au Programme du recensement, Statistique Canada recueille toutes sortes de données sur l’éventail des langues utilisées au pays, qui témoignent toutes de la riche histoire du multilinguisme et de la traduction au Canada.

À qui s’adresse cette ressource?

Cette ressource est destinée aux novices du domaine de la traduction au Canada, qu’il s’agisse d’étudiantes ou d’étudiants inscrits à une formation en vue d’exercer le métier de traduction,  de personnes récemment diplômées qui entament leur carrière dans les professions langagières, d’étudiantes et d’étudiants d’autres disciplines désireux d’en savoir plus sur la traduction ou encore de membres du grand public intéressés à se renseigner sur ce domaine. Bien sûr, il n’est pas absolument essentiel pour vous d’être Canucks  pour tirer profit de cette ressource, mais l’accent sera mis ici sur l’exploration d’outils et de ressources utiles lors de la traduction entre l’anglais et le français pour un public canadien en particulier.

Tout le monde sait qu’il y a des différences entre les variétés d’anglais parlées aux États-Unis et au Royaume-Uni. Par exemple, aux États-Unis, vous prenez an elevator, alors qu’au Royaume-Uni, vous prenez a lift. De même, les variétés de français parlées en France et en Belgique présentent aussi quelques différences : en France, le nombre qui vient après 89 est quatre-vingt-dix, alors qu’en Belgique ce nombre est nonante. Eh bien, le Canada a aussi sa propre saveur particulière d’anglais et de français, ce qui signifie que si vous traduisez pour un public canadien, il est payant de distinguer vos Timmies  de vos toonies, sinon vous risquez de payer  double double!

Qu’y a-t-il dans cette ressource?

Ce qui est présenté ici ne constitue ni un manuel de cours complet sur l’apprentissage de la traduction, ni une description exhaustive de chaque type d’outil potentiellement utile à la traduction. Il s’agit plutôt d’une ressource qui vise à mieux faire connaître à ceux et celles qui traduisent pour un public canadien une sélection d’outils et de ressources ayant un lien commun canadien. L’accent sera principalement mis sur les outils et les ressources qui soutiennent la traduction entre les variétés typiquement canadiennes de l’anglais et du français, bien que dans la section sur les portails vous trouverez un lien vers des ressources pour certaines des langues autochtones du Canada.

Étant donné qu’il s’agit d’une REL destinée aux étudiantes et étudiants ou à ceux et celles qui débutent dans les professions langagières, ce livre ne couvre que les outils et les ressources disponibles gratuitement en ligne. Aucune information n’est fournie sur les produits commerciaux que l’on peut acheter ou auxquels on peut s’abonner.

Enfin, cette REL ne prétend pas être pas un guide d’utilisation détaillé des outils et ressources présentés. Elle se veut plutôt une sorte de guide de référence rapide pour sensibiliser les personnes intéressées aux outils et ressources pouvant s’avérer utiles lorsqu’on traduit pour un public canadien. Par conséquent, elle met en lumière quelques aspects et fonctionnalités de base des outils et offre une série de courts exercices pratiques permettant de s’y initier (pour obtenir plus de détails sur ceux-ci, nous vous fourniront les renseignements sur la manière d’obtenir leurs guides d’utilisation).

Une version de ce livre électronique en anglais est disponible ici !